Les origines du jeu

Jouer pour survivre

Famine en Lydie

Hérodote nous raconte que les Lydiens, une civilisation indo-européenne de l’Antiquité, furent à l’origine des premiers jeux.
On apprend que les dés, les osselets et les jeux de balle ont été créés, non par loisir, mais pour survivre à une terrible famine :

Sous le règne d’Atys, fils de Manès…

toute la Lydie fut affligée d’une grande famine, que les Lydiens supportèrent quelques temps avec patience. Mais voyant que le mal ne cessait pas, ils y cherchèrent remède et chacun en imagina à sa manière. C’est à cette occasion qu’ils inventèrent les dés, les osselets, la balle et toutes les autres formes de jeux, excepté celui des jetons, dont ils ne s’attribuent pas la découverte. Et pour tromper la faim qui les pressait, voici l’usage qu’ils firent de ces inventions :

On jouait alternativement pendant un jour entier, afin de se distraire du besoin de manger; et le jour suivant, on mangeait, au lieu de jouer.

sablier

Le jeu permit aux Lydiens de subsister ainsi durant dix-huit ans; puis la situation agricole ne s’améliorant pas, le Roi divisa tous les Lydiens en deux classes, et les fit tirer au sort : l’une pour rester, l’autre pour quitter le pays. Celle que le sort destinait à rester, eut pour chef le Roi même, et la classe des émigrants eut son fils, nommé Tyrrhénus. Les Lydiens, que le sort bannissait de leur patrie, allèrent d’abord à Smyrne, où ils construisirent des vaisseaux, les chargèrent de tous les meubles et instruments utiles, et s’embarquèrent pour aller chercher des vivres et d’autres terres. Après avoir côtoyé différents pays, ils abordèrent en Ombrie, où ils se bâtirent des villes, qu’ils habitent toujours à présent…

Source : Histoire d’Hérodote, M.Larcher, Ed. Musier/Nyon, T.1

Le formidable potentiel du jeu

On parle souvent du jeu comme une activité de pur plaisir. L’exemple lydien nous montre que le jeu peut revêtir un sens supérieur. Selon Hérodote, le jeu aurait ainsi permis aux Lydiens de survivre durant 18 ans et c’est aussi par le jeu qu’ils se seraient lancés à la conquête de nouvelles terres. Au-delà du débat sur l’exactitude de ces faits anciens, cet exemple met en lumière l’incroyable potentiel du jeu dans nos vies quotidiennes. C’est en voulant exploiter ce potentiel que les compagnies aériennes lancèrent en 1981 leurs fameux programmes de fidélité…
Années 80 : FFP, les Frequent Flyer Programs >>>

Comment les Lydiens ont sauvé leur peuple…par le jeu

Années 1980 : le grand jeu des compagnies aériennes

Années 2000 : La révolution du social gaming

Progresser, résoudre des problèmes, sauver le monde

Futur proche : vers une existence gamifiée?

…à les en croire, les Lydiens sont les inventeurs des différents jeux, actuellement en usage, tant chez eux que chez les Grecs; et ils ajoutent que vers le temps où ces jeux furent inventés, ils envoyèrent une Colonie dans la Tyrrhénie. Voici comment ils racontent ce fait: Sous le règne d’Atys, fils de Manès, toute la Lydie fut affligée d’une grande famine, que les Lydiens supportèrent quelques temps avec patience. Mais voyant que le mal de cessait pas, ils y cherchèrent remède et chacun en imagina à sa manière. Ce fut à cette occasion qu’ils inventèrent les dés, les osselets, la balle et toutes les autres formes de jeux, excepté celui des jetons, dont ils ne s’attribuent pas la découverte. Or voici l’usage qu’ils firent de cette invention, pour tromper la faim qui les pressait. On jouait alternativement pendant un jour entier, afin de se distraire du besoin de manger; et le jour suivant, on mangeait, au lieu de jouer. Ils menèrent cette vie dix-huit ans; mais enfin le mal, au lieu de diminuer, prenant de nouvelles forces, le Roi divisa tous les Lydiens en deux classes, et les fit tirer au sort, l’une pour rester, l’autre pour quitter le pays. Celle que le sort destinait à rester, eut pour Chef le Roi même, et la classe des Emigrant eut son fils, nommé Tyrrhénus. Les Lydiens, que le sort bannissait de leur patrie, allèrent d’abord à Smyrne, où ils construisirent des vaisseaux, les chargèrent de tous les meubmes et instruments utiles, et s’embarquèrent pour aller chercher des vivres et d’autres terres.Après avoir côtoyé différents pays, ils abordèrent en Ombrie, où ils se bâtirent des villes, qu’ils habitent toujours à présent…

*Source: Histoire d’Hérodote, M.Larcher, Ed. Musier/Nyon, T.1

Recommend on Google

Le Social Gaming

Infographie : le phénomène du Social Gaming en 2012

Zynga & Co. : le Social Gaming vous intéresse ?

Qui sommes-nous?

Vous souhaitez en savoir plus sur l'équipe d'el Gamificator ?
Contactez-nous !

Le glossaire d’El Gamificator

Une hésitation sur un terme ? Pointification, avatar, fun failure et social gaming, tout le vocabulaire de la gamification dans notre glossaire.