Skip to content

Badgeville débloque un badge à $25 millions

  • by

Badgeville annonce aujourd’hui une levée de fonds de 25 millions de dollars. Avec les investissements précédents, la société dispose de plus de $40 millions pour parvenir à gamifier les entreprises, leurs clients, et leurs employés. C’est donc un jour historique pour la gamification qui renforce sa crédibilité auprès des investisseurs. En seulement deux ans, la startup californienne a réussi à fédérer des investisseurs, des entreprises de dimensions internationales et les médias autour d’une idée simple mais audacieuse : les mécaniques de jeu peuvent résoudre les problèmes des entreprises. 

 

Lumière sur Badgeville

Kris Duggan, CEO de Badgeville, a créé la société en septembre 2010, à l’issue du TechCrunch Disrupt à San Francisco. La toute nouvelle entreprise remporte alors l’Audience Choice Reward. Cela lui permet un gain d’audience considérable pour sa plateforme. Très vite, la startup s’impose comme leader dans la conception d’expériences gamifiées.

 



Ceci n’est pas de la gamification : 25 millions d’argent, bien réels!
 

L’instrument de gamification : un SaaS, PaaS

Rappelons que le produit de Badgeville est un SaaS (Software as a Service) ou plutôt un PaaS (Platform as a Service). D’après les estimations le prix d’entrée pour l’utilisation de la plateforme se situerait entre $3000 et $5000 par mois, mais pourrait grimper bien plus haut suivant la sophistication du service.  Pour faire simple, le logiciel permet aux entreprises d’observer les comportements des utilisateurs de manière très précise grâce à l’emploi de multiples metrics. Ensuite, le but est d’influencer les comportements des cibles, employés ou clients, grâce aux mécaniques de jeu.

Les résultats semblent au rendez-vous, les chiffres donnent le vertige :

Commentaires = + 500%,

Temps d’utilisation = +140%

Clics shopping = +600% !!

Inscriptions = +80%

 



The Behavior Platform…
 

Badgeville a développé des solutions pour un grand nombre de secteurs : commerce, éducation, santé, services financiers ou encore ressources humaines.

Les clients sont prestigieux : DELL, Disney, Samsung, Deloitte… pour n’en citer que quelques-uns. Mais le champ des possibles ne s’arrête pas là. La startup californienne a également conçu des solutions spécifiques à certains logiciel déjà existants. Le géant Oracle utilise ainsi des mécaniques de jeu estampillées “badgeville” au sein de ses applications.

Fin 2010, le mot “gamification” était recherché 700 fois par mois sur Google. Aujourd’hui, c’est 3,3 millions de recherches autour de la gamification. D’après Duggan, avec plus de $40 millions, Badgeville dispose aujourd’hui d’investissements supérieurs à l’ensemble de ses concurrents (Bunchball, BigDoor…) pour continuer à développer ses activités.  Le marché de la gamification devrait peser 2,8 milliards de dollars en 2016 aux Etats-Unis. C’est donc très logiquement que Badgeville obtient son dernier “achievement” à 25 millions.



Badgeville compte maintenant 70 employés… mais Kris Duggan sait qu’il ne doit pas s’arrêter là!
 

Le badge à 25 millions de dollars

Si Badgeville avait gamifié la démarche entrepreneuriale, ces 25 millions auraient sans doute figuré parmi les principaux “achievements” disponibles. Pourtant, ceci n’est que le début. Tout le monde le sait : “With games learning is the drug” nous dit Raph Koster. Et heureusement, il reste beaucoup de choses à apprendre : selon une étude Gartner Research, 70% des plus grandes firmes mondiales auront une application gamifiée en 2015. De quoi explorer encore longtemps les mécaniques de jeu !

 

Source :

TechCrunch

VentureBeat