Skip to content

Faire un jeu autour de l’activité de son entreprise ?

  • by

Quand on est une multinationale aux secteurs très variés, faire en sorte que l’ensemble des employés aient une idée plus ou moins précises de tous ses domaines d’activité peut être problématique. Certaines entreprises gamifient quelque peu la formation de leurs (futurs) employés pour qu’à travers un jeu ils prennent conscience de l’ensemble de ces activités.

Si ce n’est pas la première fois que des entreprises créent des jeux très liés à leur activité (comme l’exemple de Coldstone Creamery, mauvais exemple au vu des commentaires des acheteurs), cette fois Siemens et Suez Environnement intègrent véritablement ces jeux à la formation de leurs employés.

Suez Environnement : Ambassador, pour voir toutes les activités sur le terrain

Le groupe anciennement appelé Lyonnaise des Eaux a créé le jeu Suez Environnement Ambassador dans le domaine du serious game. Les employés de Suez Environnementont ainsi l’occasion de prendre activement part aux différents secteurs de leur entreprise, de l’approvisionnement en eau d’une ville à la collecte et au recyclage de ses déchets. Le joueur sélectionne ainsi ses priorités, optimise les réseaux qu’il crée, gère ses ressources, tout en ayant une vision générale des différents domaines d’activité du groupe.
Un prix a été attribué à ce jeu par le magazine allemand “E-learning journal” dans le domaine du “Game Based Learning”.

Plantville, développé par Siemens, pour penser à l’échelle d’une usine

Siemens utilise de son côté Plantville afin de sensibiliser les joueurs aux enjeux auxquels l’entreprise fait face. Cette simulation met le joueur dans la situation d’un directeur d’usine, devant prendre différentes décisions pour optimiser les indicateurs de sécurité, de qualité et de livraisons. Il a fallu un an pour que Siemens développe ce jeu, en collaboration avec différentes entreprises américaines de game-design, de design et de marketing.
C’est un jeu en ligne gratuit, destiné aussi bien aux nouveaux employés qu’aux anciens, mais aussi aux consommateurs et aux étudiants ou autres potentiels employés. Le jeu devient donc un véritable moyen de communication, par lequel l’entreprise entre en contact avec différents acteurs.

Les jeux sont pour les entreprises les meilleurs moyens de communiquer efficacement de toute évidence, mais le coût de développement est également bien plus important que pour n’importe quel autre média. Ne serait-il pas alors possible de chercher à tirer profit dans l’activité réelle des savoirs créés par les joueurs dans le cadre de ces jeux ?