Skip to content

La SNCF se lance dans la gamification !

  • by

Voici un nouvel exemple montrant que la gamification n’est pas réservée qu’aux jeunes start-up californiennes ! Après les exemples de Samsung ou encore Vodafone, la SNCF a annoncé le lancement d’une collaboration avec Silicon Xperience pour créer et lancer différents jeux. Au final, ces différents jeux recouvriront une large palette des utilités de la gamification.

Des jeux pour répondre à différentes problématiques de l’entreprise

La SNCF a initié ce projet tout d’abord dans l’idée d’utiliser des processus ludiques afin de répondre à différentes problématiques :

  • Augmenter l’attractivité de la SNCF auprès des ingénieurs récemment diplômés, qui lui préfère bien souvent l’industrie de l’aérospatiale ou de la défense
  • Mieux former ses employés aux situations de crise. En cas de crise, les différents employés sont affectés à des fonctions qui n’ont bien souvent rien à voir avec leur poste habituel. Il s’agit de les former afin qu’ils comprennent les responsabilités de ces nouvelles fonctions.
  • Communiquer avec les passagers du RER D sur la complexité de la circulation des trains.

La SNCF a donc eu recours aux services de Silicon Xperience, un laboratoire d’experts étudiant les liens entre la connaissance des usages et la R&D de Silicon Sentier. Un ensemble de gamers, de développeurs de jeux, d’experts en nouvelles technologies et des membres de la Fabrique Digitale SNCF (l’organe de la SNCF qui détecte les tendances numériques) se sont donc réunis le 14 septembre pour définir les scénarios d’usages et les maquettes des jeux pour préciser le cahier des charges en vue de l’appel d’offre vers les développeurs de jeux. Les détails de cette session de brainstorming sont accessibles sur le site de Silicon Xperience.

Le résultat : trois jeux en projet

Cette session de brainstorming qui a duré toute une journée a permis de spécifier les différents jeux à développer pour répondre à ces problématiques.

    • Le recrutement des jeunes ingénieurs devrait être facilité par un jeu grâce auquel ils pourront s’essayer à différentes fonctions au sein de la SNCF. En simulant les différentes tâches couvertes par ces fonctions, ils seront informés de la meilleure manière qui soit sur ce poste. Enfin, en s’identifiant, il indiquera également à la SNCF leurs performances aux différents postes qui sera mieux renseignée sur ce potentiel employé.
    • Pour les passagers du RER D, un jeu sur mobile leur proposera de débloquer certaines situations quotidiennes dans la gestion de la ligne RER. Par exemple un train est bloqué par un autre train devant, et il devra trouver comment contourner ou déplacer l’obstacle. La SNCF espère ainsi changer le regard des passagers sur les perturbations vécues côté passager.
    • La formation aux situations de crise sera soutenue par le jeu Astreintor. Lors de crise, la SNCF met en place un dispositif d’astreintes qui mobilise les agents dans les fonctions nécéssitant du soutien. En jouant à Astreintor, l’agent pourra voir la crise du point de vue d’un membre du comité exécutif, d’un agent, des organes presse ou bien de l’infrastructure. Il devra alors réagir selon ses fonctions. Le jeu offrira une grande diversité de scénario pour que le joueur acquière des réflexes dans des situations qui ne lui sont pas familières. (voir ci-dessous la présentation résultant de la session de brainstorming)

On peut comprendre, au vu des compétences de Silicon Xperience, que ces jeux bénéficieront d’un processus d’itération primordial dans la création de jeux, afin de perfectionner le jeu au fil des allers-retours entre joueurs et développeurs et des passages de version alpha à la version bêta à la bêta ouverte. Nous attendons maintenant les jeux !