Skip to content

Misfits : entretenir une communauté entre deux épisodes de série

  • by

Misfits est une série anglaise qui rencontre un grand succès outre-Manche. S’adressant à une cible jeune, elle met à profit les réseaux sociaux et les jeux en ligne pour entretenir sa communauté de fans entre deux épisodes. Un exemple d’advergame et de gamification plutôt réussi.
 

Animer sa communauté toute la semaine

Pour situer un petit peu l’action, la série Misfits (je ne peux m’empêcher de la recommander en passant) suit 5 jeunes de banlieue londonienne pendant leurs travaux d’intérêts généraux. Un jour d’orage, ils découvrent qu’ils ont acquis des pouvoirs surnaturels et sont alors très vite contraints de les utiliser pour se sortir de situations plus folles les unes que les autres (bien souvent causées par ces pouvoirs eux-mêmes).

Diffusée sur E4, la chaîne “ado” de la télévision publique, la série a rencontré un grand succès (en France elle n’est diffusée que sur une des chaînes d’Orange). Sûrement car la série ne se contente pas de juste diffuser ses 45 minutes hebdomadaires : le fan peut passer une grande partie de la semaine en contact avec les personnages et l’univers.

Comme pour pas mal d’autres séries aujourd’hui, les personnages (et non pas les acteurs cette fois-ci) ont un compte Twitter (notre préféré est @ruddy_misfits) animé chaque jour, et des vidéos du tournage ou bien des vidéos exclusives sur le site de la série font venir régulièrement les accros.
 

Un exemple d’advergame reprenant l’univers du produit

Mais là où Misfits a mis le paquet, c’est sur la création de mini-jeux et l’intégration aux réseaux sociaux permettant de revivre les aventures des 5 délinquants.

Le site dédié sur E4 met en avant des jeux suivant les aventures de nos héros : s’échapper des travaux d’intérêts généraux, retrouver une “métamorphe” (un personnage capable de prendre l’apparence d’autres personnes) parmi ses amis Facebook, ou bien des reprises de jeu connus, qui réadaptent des gameplays classiques à l’univers de la série.
Screenshot du jeu Misfits Do a Runner
 

Faire vivre la série télé en dehors de la télé

El Gamificator avait étudié il y a quelques temps maintenant si les casual games (et entre autre certains jeux sociaux) menaçaient les séries télévisées.Nous avons ici l’exemple d’une série entretenue grâce aux réseaux sociaux et aux jeux. Découvrez vous même le site sur e4.com/misfits.

Le fait que le public de la série soit jeune et friand de réseaux sociaux favorise cela certes. Mais, de façon plus générale, offrir des contenus exclusifs sur le net permet indéniablement d’enrichir l’expérience du produit, de plus engager le consommateur avec le produit, de fidéliser le public à la série en créant une attente du prochain épisode après ces “previews” en permanence sur le site et un attachement plus grand aux personnages ou au moins à l’univers.

La légère gamification de la communication de Misfits et l’intégration aux réseaux sociaux a été faite dans ce cas à grande échelle. Mais elle prouve bien la puissance de ces outils lorsqu’ils sont bien utilisés : le public passe du temps sur le site, interragis activement avec la série en dehors du temps de diffusion des épisodes.

Lorsqu’une marque dispose ainsi de son univers particulier, en offrant au public de se replonger dans cet univers et d’interagir avec elle, elle d’enrichit indéniablement l’expérience consommateur. Même si les jeux ne révolutionnent pas le monde du jeu vidéo, ils jouent un rôle important dans l’engagement du public.

Illustrations : toutes les illustrations de cet article sont issues du site e4.com/misfits.