Skip to content

Nextpedition : l’enquête amusante d’American Express

  • by

Comment attirer de nouveaux clients à votre service de cartes de crédits ? Offrez leur le prétexte idéal pour dépenser, faites les partir en voyage !

American Express a lancé peu avant l’été une campagne de grande envergure, Nextpedition. La société, habituellement spécialisée dans les moyens de paiement, propose sur Nextpedition un questionnaire qui révéle vos affinités. On vous attribue alors un profil et un badge selon vos réponses, le “Tasteblazer” pour les fins gourmets, le “Poshaholic” pour les fans de shopping, le “Hiplomat” pour les fêtards ou bien “Nature Junky” pour ceux qui ne sont biens qu’éloignés de toute civilisation.

A partir de ce profil et de ce badge qui vous est attribué, vous choisissez votre niveau de budget parmi les 3 proposés (de 1 000$ à 3 500$), et un spécialiste vous contacte alors pour mettre au point votre voyage, sans trop vous donner de détail.

Badges de Nextpedition : êtes vous Technologiam, Disco Trekker, Cyber Survivor ou TasteBlazer ?
Badges de Nextpedition : êtes vous Technologiam, Disco Trekker,
Cyber Survivor ou TasteBlazer ?

En effet, vous recevez quelques jours plus tard une boîte de voyage : un simple smartphone. Et votre itinéraire ne vous est révélé qu’au jour le jour. Une fois là-bas, le smartphone fourni vous permet non seulement de découvrir la prochaine activité, mais aussi de partager sur Facebook toutes vos découvertes.

Une reconversion d’American Express en agence de voyage ?

Le consommateur semble y voir là un service intéressant qui leur taille des voyages sur mesure, avec un profil dessinés puis un entretien avec un spécialiste.

Mais American Express, en amusant de la sorte le consommateur, n’y perd pas non plus : il reste l’un des principaux prestataires de moyens de paiement aux Etats-Unis et de travellers cheques (chèques de voyages). Ainsi, pendant que le consommateur s’amuse à deviner où il préférerait être là maintenant entre le sommet d’une montagne enneigée, un concert dans un parc ou bien dans le rond central d’un terrain de foot, American Express réunit des informations sur des crédits potentiels, et la société dispose d’autant plus d’information qu’à la fin du questionnaire, pour être mis en relation avec le conseiller voyage, il faut se connecter par son compte Facebook.

American Express gagne ainsi un savoir précieux sur ses futurs clients, tout en les distrayant et nous offre l’exemple d’une gamification équilibrée et pertinente. L’avenir du questionnaire marketing se situe-t-il dans des questionnaires plus amusants à remplir ? La perte de précision ne vaut-elle pas tous les questionnaires supplémentaires remplis?