Skip to content

PrivacyVille : Zynga gamifie la lecture de ses CGU

  • by

Pour combien de Conditions Générales d’Utilisation avez-vous coché la case “j’ai lu et j’accepte les conditions d’utilisation” dans le mois qui vient de s’écouler ? Et pour combien de ces CGU avez vous lu ne serait-ce que les premières phrases ? Zynga a lancé cet été PrivacyVille, une très légère gamification de la lecture des conditions d’utilisation de ses données personnelles, rendant une tâche particulièrement ennuyante, nous n’irons peut-être pas jusqu’à dire intéressante, mais un peu plus “plaisante”.

La gamification des CGU

Lancé sur le site officiel de Zynga, PrivacyVille n’est pas une application Facebook contrairement aux habitudes de Zynga. Ne nécessitant aucune inscription, il présente un monde inspiré de leur jeu CityVille. Le joueur se promène dans une ville découvrant à chaque bâtiment un nouveau thème sur l’utilisation de ses données personnelles.

Une barre de progression se remplit à mesure de la lecture des différents thèmes. Et à la fin du jeu, un quizz vérifie les connaissances acquises lors de cette ballade dans la ville des données personnelles.

Pas palpitant non, mais intéressant pour le joueur comme pour la gamification

Nous vous concédons que nous n’avons pas lu attentivement les 14 thèmes sur ces conditions d’utilisations des données personnelles. Mais le quizz à la fin permet de retenir les 5 idées les plus importantes. Notamment le fait que Zynga a besoin d’utiliser vos données personnelles pour “Connecter le monde par le jeu”.

Et pour inciter ses joueurs à s’intéresser à ce mini-jeu, un quizz sans faute amène le joueur sur RewardVille où le simple fait d’avoir fini PrivacyVille lui rapporte 200 zPoints, de quoi acheter un bien virtuel pour sa ferme, sa ville ou bien son empire. (RewardVille est une plateforme utilisée par Zynga pour amener ses joueurs à jouer à plusieurs jeux Zynga à la fois. Tous les jours il peut gagner un nombre de zPoints limité par jeu, ces zPoints sont ensuite convertis en zCoins qui s’utilisent finalement dans les jeux Zynga pour l’achat de biens virtuels.)

Vous l’aurez compris on est loin du jeu de l’année, mais l’exemple montre bien qu’un univers ludique et quelques mécaniques du jeu (et la dotation finale en zPoints !) , qui réussissent à rendre un peu plus attrayante la lecture de ces conditions sur la vie privée. Zynga indique toutefois que finir PrivacyVille ne remplace pas la lecture des conditions d’utilisation des jeux.