Skip to content

SAP : vers la gamification du progiciel de gestion intégré

  • by

Le premier concepteur  de Progiciel de Gestion Intégré (PGI, ou ERP en anglais), l’allemand SAP, vise à atteindre un milliard d’utilisateurs d’ici 2015. Objectif affiché d’un milliard, avec pour moyen déclaré : la gamification ! Comment en effet amener autant d’utilisateurs à implémenter cette solution, quand cela implique de tels changements dans l’entreprise ?

Dans la mise en place d’un tel logiciel, les entreprises se retrouvent traditionnellement devant un choix. D’une part la coercition, où l’employé est amené à changer parce que son supérieur en a décidé ainsi, et qu’il n’a pas mot à dire. Ce qui peut amener à diverses réactions négatives face au changement, dues à un manque de compréhension, d’implication de l’employé. Ou bien le changement peut impliquer positivement l’employé. Et c’est ce que recherche SAP.

C’est tout d’abord en observant ses enfants, puis lors d’une visite des studios de EA Games (éditeur de jeu vidéo, entre autres des séries FIFA et les Sims, mais aussi de jeux sur réseaux sociaux avec Playfish) que Jim Hagemann Snabe, co-PDG de SAP, a observé quelque chose : les générations qui ont grandi avec les jeux vidéos donnent seulement 7 minutes à un logiciel. Si l’utilisateur n’a retiré aucun bénéfice du logiciel au bout de 7 minutes, ils l’abandonnent.

Le problème est que les personnes qui ont grandi avec les jeux vidéos représenteront bientôt la grande majorité de la population active. Et cette exigence se généralise donc, elle ne reste plus la préoccupation des seuls éditeurs de jeux vidéos. Le concepteur de logiciel professionnel est donc amené à chercher des mécaniques qui amènent l’utilisateur à s’impliquer plus et à revenir régulièrement. Des moyens se rapprochant donc des mécaniques du jeu ! Tout le défi est maintenant de les appliquer à un logiciel d’entreprise.

L’une des pistes explorées est une meilleure présentation des tâches quotidiennes. C’est ce qui a été fait avec “Lead-in-One“, où les directeurs commerciaux distribuent les différentes clients potentiels à leurs commerciaux en amenant les balles de golf du client dans le trou représentant le commercial. Le client potentiel qui n’intéresse pas le directeur commercial est remis sur le club de golf dans le coin de l’écran qui l’envoie hors du parcours. Cette tâche habituellement considérée comme complexe y gagne donc un aspect ludique, tout en conservant des détails sur les différentes pistes de clients ou les statistiques des commerciaux.

SAP cherche aussi à impliquer les employés dans les projets écologiques de l’entreprise avec “Seeds“. Chaque employé peut proposer et enregistrer ses contributions à des projets de développement durable, tels que le recyclage et le covoiturage, et se voit récompenser de “seeds” (graines). Un résumé des meilleurs scores met alors en concurrence les différentes équipes de l’entreprise qui en appelle à l’esprit de compétition des salariés.

Pour Mario Herger, modérateur de la communauté “Gamification de SAP” et employé aux Innovations Stratégiques et Technologiques à SAP,  l’objectif final vise à rendre plus accessible SAP à l’ensemble des salariés en offrant une progression régulière, par des objectifs réalisables, avec des petites informations facilement assimilables distribuées au bon moment. Exactement comme le joueur est petit à petit introduit dans les mondes gigantesques des jeux de rôles : des quêtes simples, adaptées au niveau du joueur, pour progresser au niveau supérieur.

L’acquisition du niveau “Encyclopédie vivante de SAP” motivera-t-elle suffisamment les employés pour apprendre à maîtriser ce logiciel ?