Skip to content

Zynga a développé un nouveau moyen de monétisation

  • by

Nous vous parlions il y a deux semaines de l’introduction en bourse de Zynga pour le 16 décembre. Lors du roadshow précédant l’IPO, Mark Pincus avait annoncé pouvoir le nombre d’utilisateurs payants d’ici peu de temps. Or, au sein des jeux, un nouveau canal de monétisation est sur le point d’être introduit : faire sponsoriser ses gains d’énergie avec une marque.
 

A Boston : “I could see that doubling”

Zynga affiche des chiffres intéressants pour un développeur de jeu : 227 millions d’utilisateurs par mois se connectent à leurs jeux, ils sont le principal développeur d’un réseau qui atteindra bientôt le milliard d’utilisateurs.

Mais le modèle Free-to-Play avait quelques difficultés à convaincre les investisseurs. Seuls 7,7 millions des utilisateurs dépensent de l’argent dans les jeux Zynga, soit 3% des joueurs.

Confronté sur ces chiffres à Boston le 6 décembre, Mark Pincus avait dit “qu’il pouvait voir ce chiffre doubler”. Or la monétisation semble déjà très présente dans les jeux Zynga, l’achat de monnaie virtuelle étant sans cesse proposé dans différentes situations.
 

Pour le président des studios Crowdstar, il y avait deux façons possibles de multiplier par deux les utilisateurs payants

Interviewé par Games.com quelques jours après cette annonce, le président de Crowdstar Peter Relan croyait en Zynga pour relever ce défi. En effet pour lui, le développeur au bulldog avait deux possibilités pour réaliser cela :

  • Doubler le nombre total de ses utilisateurs, en gardant le même pourcentage d’utilisateurs payants. Il y a là une petite incohérence dans l’interview car Relan parle de Zynga doublant ce nombre après l’IPO pour atteindre 300 millions d’utilisateurs. Le fait est qu’aux derniers chiffres Appdata, Zynga est utilisé par 222 millions d’utilisateurs par mois aujourd’hui.
  • Doubler le pourcentage d’utilisateurs payants. Ceci est possible, mais pas en demandant à l’utilisateur de sortir tout simplement son porte-monnaie comme Zynga le fait aujourd’hui. Avec une telle audience, il devient en effet tout à fait possible de monétiser cette audience par la publicité.

 
 

Pas encore introduit dans le jeu mais déjà développé : le parrainage du compte

Et la solution semble avoir été développée par Zynga. Dans leur plus grand succès, le jeu CityVille, Zynga est sur le point d’introduire la possibilité pour les joueurs de choisir un parrain pour leur ville afin d’accélérer leur développement.

En effet, depuis quelques temps, Zynga avait pris des mesures handicapant énormément les joueurs non-payants : ils ne pouvaient plus s’offrir des ZAC (les permissions requises pour accéder à des terrains supplémentaires), et devaient atteindre une certaine quantité d’habitants avant de pouvoir agrandir leur terrrain. Les joueurs devaient donc utiliser beaucoup plus d’énergie pour augmenter leur population en réaménageant leur ville et en construisant des bâtiments pouvant contenir plus d’habitants afin de passer d’un modeste village à une métropole.

Dans un futur proche, lorsque le joueur sera à court d’énergie, il pourra choisir de visionner une publicité pour gagner de l’énergie supplémentaire et allonger quelque peu sa session de jeu. Il s’agit donc d’une intégration de la publicité en profondeur dans les jeux, à l’image de ce que fait Beezik pour la musique. L’utilisateur peut jouer/télécharger autant qu’il veut en “se monétisant” par la publicité.

Zynga avait déjà eu recours au sponsoring pour des objets : les joueurs pouvaient construire un restaurant McDonald’s ou bien des magasins Best Buy en réussissant des missions. Mais ces objets avaient toujours une durée de vie limitée (au grand regret des joueurs), il ne s’agissait que d’actions ponctuelles. Là Zynga monétise durablement son audience et devient de façon permanente un média publicitaire.

Photo : John-Morgan sur flickr